Parce qu’il s’agit ici de « La belle amour humaine »

Résumer un roman tel que  « La belle amour humaine » de Lyonel Trouillot reviendrait à tenter l’exercice farfelu de définir la complexité des personnages évoluant dans cette sphère romanesque. Mais comme Thomas l’a si bien dit: « on ne résume pas un humain ». Alors on peut toujours s’embarquer à bord de la voiture de Thomas, pour suivrePoursuivre la lecture de « Parce qu’il s’agit ici de « La belle amour humaine » »

Pour un immense kannjawou

En lisant le tout dernier texte de Lyonel Trouillot intitulé Kannjawou, m’estrevenu le souvenir d’une histoire entendue, il y a peu de temps, celle d’un jeunehaïtien, éduqué, muni du Bac qui chaque jour, invariablement allait faire le tourdes ambassades étrangères de la ville, à l’affut de la moindre information pouvantlui offrir une chance de partir,Poursuivre la lecture de « Pour un immense kannjawou »

Les enfants des héros

Que penser de deux enfants lancés dans une fuite effrénée à travers les rues du centre-ville ? Un garçon et une fille responsables de la mort de leur père. Ils fuient l’image de cet homme qui, à deux mètres de leur mère endormie, se noie dans une mare de sang, la colère de tout unPoursuivre la lecture de « Les enfants des héros »